La Street photography/ Photographies Urbaines

Le terme flâneur retranscrit le mieux le sentiment qui me traverse quand je fais ces photos, plongé au cœur des rues, en ville, à la campagne, en voyage, je me sens partie intégrante d’un tout, ici et  maintenant. Il s’agit d’une photo spontanée, jamais préconçue, construite au gré du hasard, même si elle est parfois faite de redondances visuelles ou de tics esthétiques bien involontaires. Finalement, c’est la photo de l’observateur « éclairé » et « engagé ». Sans doute n’est-elle pas toujours « arty », ne répondant que rarement aux canons de la mode, mais c’est une photo à laquelle je prête beaucoup de noblesse et qui je crois, pour autant qu’on la pratique avec un vrai regard, apporte tout son sens à l’acte photographique au cœur de nos sociétés. Le terme « street » peut paraître étriqué mais il faut pour moi le prendre au sens large de « photo sur le vif ». Dans ce sens, la street photography englobe pour moi d’autres thèmes que la rue au sens stricte et j’y incorpore régulièrement photos d’architecture et paysages urbains. Ces instantanés volés au hasard de mes flâneries me procurent beaucoup de plaisir, et c’est sans aucun doute la photo que je pratique le plus. En marchant simplement dans un quartier, il […]

L’Aulofée

L’Aulofée est une série qui mêle portrait et retouche artistique. J’ai toujours été fasciné par l’esthétique et la créativité des collages et des superpositions. Mon idée était ici de retranscrire la personnalité du modèle à travers des éléments d’architecture, de nature et de loisirs qui sont posés ou incrustés sur lui formant des sortes de tatouages ou de motifs. La série est en cours. Ces portraits existent en tant que telles, individuellement,  mais j’ai le sentiment que la série prendra une autre dimension quand de nombreux portraits seront juxtaposés pour créer un patchwork de couleur et de personnalités.   « AULOFEE » : Un bateau fait une aulofée quand il s’éloigne de sa route en rapprochant son étrave du lit du vent.

Les séries photographiques

La série photographique semble incontournable. Elle est souvent considérée comme le format standard, obligatoire, par lequel un photographe qui présente des velléités artistiques doit passer. Les diktats de la mode ont tendances à m’énerver. Celui de « la série » n’a pas fait exception… jusqu’à peu. Par esprit de rébellion, sans doute un peu puéril, mais aussi parce que je me suis toujours senti plus attiré par un style « reportage », je m’étais toujours dit que j’éviterai de tomber dans les poncifs un peu pédants de la « série artistique », qui fait les beaux jours des galeries marchandes. Mais je dois bien reconnaître mon erreur. Cette étape est assez naturelle dans un parcours photographique, même dans le reportage. Lorsqu’on commence à photographier beaucoup, on affine son style mais on découvre aussi ses « tendances ». On pourrait poétiquement dire qu’il s’agit de la partition de sa personnalité, de sa mélodie, ce qui nous traverse et influence inconsciemment notre vision du monde et nos actes. Mais de manière plus terre à terre, je crois qu’on peut simplement parler d’obsessions ou d’esprit de collectionneur. Certaines choses nous attirent, certaines émotions nous rendent enthousiastes, certains thèmes nous transportent, viscéralement. Plus on photographie, plus on prend conscience des points communs qui relient […]